Une vision rénovée vers l´Organisation Mondiale des Douanes (OMD)

Chers collègues, les Administrations Douanières du monde font face à de grands défis: d´une part, il existe une demande croissante de garantir la facilitation commerciale, pour satisfaire les nouvelles demandes des secteurs productifs et de continuer à soutenir le commerce international, et d´autre part, l’impact global de la criminalité et du terrorisme au niveau international, a augmenté. Il est impératif d’agir efficacement contre la criminalité afin d’assurer la chaîne d’approvisionnement mondiale et de protéger la société.

L’Organisation Mondiale des Douanes doit donner un nouvel élan aux efforts visant à relever les défis actuels et futurs, elle doit donc soutenir ses membres pour permettre l´adaptation à de nouveaux environnements et pour qu´ils soient capables d´assumer la responsabilité globale, selon ses réalités, ses conditions et ses besoins.

Un modèle « business as usual » n´est pas une option pour une Organisation qui veut faire face à des défis en constante évolution. Pour exploiter le potentiel de l’Organisation Mondiale des Douanes, il est nécessaire d´avoir une approche ambitieuse, pragmatique et innovante, et j’ai l’expérience, les connaissances et la détermination pour atteindre cet objectif.

Mon pays est le Mexique, un pays en développement où le commerce international est le moteur économique plus important: il représente 65% du PIB. Son territoire est composé d’une mosaïque de réalités et de défis, où l’objectif principal du gouvernement est de permettre qu´un grand nombre de Mexicains dans tous les secteurs et régions participent au progrès et au développement.

«Pour exploiter le potentiel de l´OMD, il est nécessaire d´avoir une approche ambitieuse, pragmatique et innovante»

Les douanes du Mexique jouent un rôle crucial dans cette tâche: tout d’abord, elles participent activement à soutenir les programmes socio-économiques à travers la perception des recettes nationales. Sous ma direction, les recettes douanières mexicaines ont augmenté pour atteindre 28% du total de la perception des recettes et 70% de la TVA. Deuxièmement, les 49 douanes du pays contribuent au commerce international les 24/24, 7 jours par semaine, ce qui permet 17 millions d´opérations par an et plus d´un million de passages frontaliers par jour. Troisièmement, la douane conduit les activités de gestion et de contrôle, gère les processus du Guichet Unique pour le commerce extérieur par le biais de 10 organismes gouvernementaux et deux organismes de réglementation sur la plate-forme. La douane est le principal fournisseur de données et d’intelligence pour la gestion des risques.

Finalement, la douane du Mexique renforce la coopération internationale, régionale et multilatérale, ses objectifs étant d´agiliser la facilitation du commerce, de protéger l’économie et de lutter contre la criminalité transnationale et le terrorisme.

Ayant l’honneur de diriger ces tâches, j´ai appris que les douanes doivent être complètes, remarquablement résistantes, visionnaires, coopératives, conscientes des différentes réalités et besoins, et surtout responsables.